Comment préparer un concours de danse ?

Bonjour à tous et bienvenue sur Master Danse. Si vous lisez ces quelques lignes, vous vous apprêtez sûrement à passer un concours de danse, ou bien simplement que vous êtes curieux(euse). Je vais donc essayer de vous conseiller sur les différentes épreuves que vous pourrez être amené(e) à passer.

Le cours de danse

C’est certainement l’épreuve la plus importante, car c‘est souvent la première et elle est éliminatoire. Il vous faut donc vous démarquer et vous faire remarquer. Mais comment s’y prendre exactement ? Avant d’entrer dans la salle, on vous proposera de vous échauffer avec les autres. Je pense qu’il serait judicieux d’y aller doucement, au sol pour commencer. Vous pouvez ensuite faire vos exercices préférés pour échauffer vos articulations et réveiller vos appuis au sol. Ne vous laissez surtout pas déstabiliser par ceux qui ne savent pas quoi faire et qui sautent dans tous les sens. Pour vous donner un exemple, si j’ai 1h pour m’échauffer, je vais faire 30 minutes au sol pour réveiller toutes mes articulations et me concentrer, puis je vais faire des exercices de mise en état. Ne forcez pas sur les sauts et les battements, car vous risquez de tétaniser vos muscles avec le stress. Lorsque vous rentrerez dans la salle, soit vous serez placé(e), soit vous aurez l’occasion de choisir votre place vous même. Si c’est le cas, ne vous mettez pas dans l’inconfort et choisissez votre place habituelle. Ne vous mettez pas au fond de la salle mais essayez de laisser de l’espace aux juges. La deuxième ligne me parait être une bonne position car vous pouvez copier les autres en cas de trou de mémoire, tout en étant assez proche des juges. Le plus grand fléau de ces cours est souvent l’instabilité et les jambes de terre qui tremblent. Soyez donc calme et posé(e) de manière à bien respirer et à vous reconnecter à vos appuis. Mais le plus important : SOURIEZ et soyez vous même. Les personnes en face de vous veulent voir des jeunes qui aiment danser et qui ont une belle présence. Vous devez donc impérativement la leur montrer. 

La variation imposée préparée en amont du concours

Je vous conseille de commencer à l’imprégner environ 2 mois avant le concours et à la répéter 2 fois par semaine. Les premiers jours, vous pouvez vous la repasser mentalement avant d’aller vous coucher : c’est une superbe méthode pour apprendre une choré. Si vous avez passé le cours, c’est que vous avez la technique nécessaire pour intégrer cette école. Avec cette variation, ils veulent voir votre personnalité et vos qualités de corps. Essayez donc de la danser comme un flux, comme un chemin à traverser avec une facilité déconcertante et avec une touche de votre personnalité. Pour ce qui est du passage le jour même, les conseils sont les mêmes que pour le cours. Sentez vos appuis et ne bloquez pas votre respiration “en haut”. Respirez et redescendez. Vous passez un concours de danse, pas un procès pour faute grave !

La variation imposée apprise sur place

C’est une épreuve bien plus personnelle à mon sens. En effet, chacun à une mémoire différente et des techniques de mémorisation propres. Pour ma part, je me sers beaucoup des verbes d’action. Plutôt que de décrire le mouvement par la forme, ce qui peut parfois être compliqué, je vais attribuer un verbe à chacun de mes mouvements. Cela me permet aussi de leur donner une intention et de les sentir comme un flux et non pas comme un enchaînement de formes. Mais c’est un exercice que je fais tout au long de l’année et qui ne s’improvise pas vraiment. Vous pouvez essayer si il vous reste du temps avant votre concours, vous verrez, vous serez bluffé(e) ! J’en dirai plus prochainement sur Master Danse, alors rejoignez notre communauté en vous abonnant à notre newsletter. Mais en attendant, vous pouvez consulter mon article “Comment mémoriser une chorégraphie ?”

Dans cette épreuve, les autres candidats du concours de danse auront tendance à se “rigidifier” et à être dans “un flou de mémoire”. Autrement dit, ils pourront perdre leur présence et être très fermés. C’est votre occasion ! Même si vous ne connaissez pas l’enchaînement sur le bout des doigts, fixez votre regard et remplissez votre dos ; la présence, c’est votre billet d’entrée !

La variation libre préparée à l’avance

Vous ne savez probablement pas par quoi commencer. Et c’est normal, c’est le problème de tout chorégraphe. Il vous faut d’abord trouvez un point de départ. Cela peut être une musique, un livre, une vidéo, un thème ou encore une émotion. Vous pouvez ensuite commencer par l’entrée. Comment sera-t-elle ? Démarrez-vous depuis les coulisses, depuis le milieu, au fond ? La musique commencera-t-elle avant le mouvement ou après le mouvement ? Y-a-t-il une musique ? Toutes ces questions vont vous aider à démarrer et les idées vont commencer à fuser… ou pas. Mais surtout, gardez en tête le style de l’école. Si c’est une école contemporaine, ne mettez surtout pas du néoclassique ou du jazz. Restez dans ce que l’on vous demande. Ne vous dites pas qu’il faut montrer votre technique et votre potentiel. Si vous avez passé le cours, c’est que vous avez la technique nécessaire pour entrer dans cette école. Ils veulent surtout voir votre personnalité, votre style, vos qualités de mouvements etc… Mieux vaut une variation qui “ne bouge pas beaucoup” et dans laquelle vous êtes calme, posé(e), tranquille et sûr(e) que vous ne pouvez pas vous tromper, plutôt qu’un enchaînement plein de sauts, de tours et de figures dans lesquelles vous pourriez perdre votre stabilité.

L’entretien

Il faut que vous soyez clair(e), précis(e) et simple dans votre manière de vous exprimer. Centrez vous sur l’essentiel : reprenez l’objectif de la formation (ex : devenir interprète contemporain) et construisez vos réponses autour. Et soyez prêt(e) aux quelques questions de base :

  • Quels sont tes chorégraphes préférés, pourquoi ?
  • Quelles sont les compagnies que tu aimerais intégrer ?
  • Quelle est le sens de ta variation ?
  • Raconte nous ton parcours ?
  • Pourquoi cette formation ?
  • As-tu des projets ?

Enfin, cultivez-vous et renseignez-vous sur la danse et son histoire. Connaissez aussi de nombreux chorégraphes et forcez vous à découvrir leur travail. Notre site est un excellent point de départ pour tout ce qui est culture. Vous pouvez par exemple retrouver notre série de podcasts sur l’histoire de la danse ici.


Voilà, c’est tout pour cet article sur « comment préparer un concours de danse ? ». J’espère que vous serez admis(e) dans l’école de vos rêves et que vous mènerez la vie dont vous rêvez. Bonne continuation et bonne visite sur notre site.

J'ai 17 ans et je suis un danseur. Je me forme actuellement pour devenir professionnel et je suis toujours en quête de plus de rencontres et d'expériences. J'aimerais vous faire partager sur ce blog, mes expériences et mes ressentis vis à vis du monde de la Danse.
Posts created 45

2 commentaires pour “Comment préparer un concours de danse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut